Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 mai 2012 3 09 /05 /mai /2012 01:10

http://img81.xooimage.com/files/f/2/f/179783-34591d3.jpg

 

Étrange une de Libération du Neuf Mai. En effet en bandeau et en contrebas et dans différents articles donc celui-ci se dissémine l'idée que l'électorat de François Hollande fut celui des jeunes, des ouvriers et des employés. Derrière ce constat de façade se cache une réalité bien plus complexe que Libération ne cherche pas du tout à analyser.

 

 

Premièrement à quoi se référer réellement ? L'article indique une étude de Viavoice mais offre une référence à une étude produite le 25 avril. Cocasse non ? S'appuyer pour évoquer un deuxième tour sur une étude faite avant il faut oser Libération l'a fait.

 

Deuxièmement il est bien étrange d'effectuer pareils calculs à l'aune du second tour sans même se référer un instant à ceux du premier ou même à des élections précédentes. Étrange d'autant plus qu'il est dit : « Mais pour la première fois depuis longtemps, la gauche redevient majoritaire dans les couches populaires: 58% des employés et 68% des ouvriers ont voté Hollande. » Depuis longtemps cela veut dire quoi ? Une élection ? Présidentielle ? En année ? En jours ?

 

Car disons le de suite oui les ouvriers, les jeunes et les employés ont voté François Hollande majoritairement au second tour. Une majorité pas négligeable mais certainement pas pléthorique comme l'affirme Libération. Car 58% ou 60% sur des électorats qui sont le cœur de cible de la gauche et notamment du combat de François Hollande ont peu s'en réjouir tout en se posant quelques questions tout de même.

 

Troisièmement. Un calcul des votants et non des électeurs. En plus d'avoir le regard focalisé sur le second tour, Libération a aussi un angle mort énorme, celui de savoir comment se sont comportés les jeunes, les employés, les ouvriers entre les deux tours et surtout qu'elle est la composition sociologique de l'abstention. En effet il serait peut-être intéressant de savoir qui sont pour la plupart les abstentionnistes. Je m'écarte directement de l'analyse scientifique là mais il ne m'étonnerait pas en lisant les différentes études à ce sujet qu'une partie non négligeable sont des jeunes, des ouvriers ou des employés.

 

Quatrièmement. Il serait tout de même étonnant que ces jeunes, ces ouvriers et ces employés votent Nicolas Sarkozy. Un, on pourrait se poser des questions sur leur vote en fonction soit d'intérêt personnel ou soit d'analyse politique et deux on pourrait se dire que Nicolas Sarkozy est plus qu'un homme politique de grand talent mais un génie.

 

Cinquièmement, étrange que personne n'a songé à se demander si parmi ces électeurs certains ne venaient pas du Front National, du Front de Gauche ou de n'importe quel parti et particulièrement les protestataires, c'est d'ailleurs pour ça que j'évoque ceux-ci en premier, et qui n'ont pas voter Hollande par engagement mais en quelque sorte par dégagement, celui de Nicolas Sarkozy. La preuve est bien faible je le reconnais mais le soir de la fête à la Bastille j'entendais bien plus d'en revoir Sarkozy que de Vive Hollande. D'ailleurs François Hollande lui-même n'était pas aveugle sur cet état de fait en considérant dans de nombreuses déclarations "Qu'on est à la fois le produit d'un rejet et d'un projet."

 

En tout cas l'ensemble de ces points pas si anecdotiques que cela ne semblent pas être abordés dans Libération. Mais bon je commence à me lasser quelque peu de l'ensemble de la presse par ailleurs. Je dois devenir aigri.

Partager cet article

Repost 0

commentaires